Parution: Sociologie des savoirs au lycée et à l’Université

Par Marie David, collection Enfance éducation et société à L’Harmattan, 2024

Passer du lycée à l’université est souvent considéré par les élèves, les parents et les responsables politiques comme une rupture. Que s’y passe-t-il concrètement ? Les savoirs enseignés et les modalités pédagogiques sont-ils si différents ? Le travail auquel les étudiants sont confrontés à l’université est-il radicalement nouveau par rapport au lycée ?
Une enquête de terrain a été réalisée en lycée général et en première année de licence universitaire, qui analyse la façon dont les professeurs et les élèves participent à la transmission des savoirs, soit en enseignant, soit en apprenant, à l’intérieur comme à l’extérieur des salles de classe.
L’autrice étudie les différentes étapes de la transmission des savoirs (préparation collective des cours, négociation des savoirs en classe entre enseignants et élèves, travail personnel des élèves ou encore perspective sur les bons et les mauvais savoirs). Ce faisant, elle propose une nouvelle perspective d’analyse des savoirs qui sont enseignés et appris dans les institutions d’enseignement, envisagées, dans une approche interactionniste, comme des entreprises collectives.

Plus d’infos sur le site de l’éditeur


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Ruggero Iori (23 février 2024). Parution: Sociologie des savoirs au lycée et à l’Université. Sociologie de l’éducation et de la formation. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vw7j


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search